Dans le contexte de lutte contre le changement climatique, la réduction des émissions de carbone est une priorité pour tous les secteurs, y compris celui de la construction et de l’aménagement. Le Bilan Carbone® est un outil pour mesurer et gérer l’empreinte carbone d’un projet.

Cet article vous guidera à travers le processus de réalisation d’un Bilan Carbone® en phase chantier, en mettant l’accent sur les étapes clés et les meilleures pratiques.

C’est quoi un Bilan Carbone® ?

Créé en 2004 par l’Agence nationale de l’Energie et de l’Environnement (ADEME) en collaboration avec Jean-Marc Jancovici, et portée ensuite par l’ Association pour la transition Bas Carbone (ABC), le Bilan Carbone® est une méthode standardisée pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) générées par une activité, un projet ou une organisation. Cet outil permet de calculer l’ensemble des émissions directes et indirectes de GES, exprimées en dioxyde de carbone équivalent (CO2e). Il est utilisé pour diverses applications, y compris les entreprises, les collectivités, mais aussi pour les projets de construction et d’aménagement. Grâce aux résultats obtenus, les décideurs peuvent comprendre l’empreinte carbone de leur projet et son impact sur le réchauffement climatique.

Les étapes du Bilan Carbone® en phase chantier

BILAN-CARBONE-CHANTIER-LES ETAPES

,1. Collecte et analyse des données

La première étape lors de la conception consiste à collecter les données nécessaires pour évaluer les émissions de carbone. Ensuite, ces données sont analysées et interprétées pour identifier les principales sources d’émissions. Sur la base de cette analyse, des propositions de variantes sont étudiées pour trouver les meilleures solutions de réduction.

2. Élaboration du plan d’actions

La phase de construction couvre les émissions dues à la fabrication des matériaux, y compris l’extraction, la transformation, le transport et le stockage des matières premières. Elle inclut aussi les émissions liées à la livraison des matériaux, leur utilisation sur le chantier, et le traitement des déchets. Selon l’association BBCA (Bâtiment Bas Carbone), cette phase représente environ 60 % des émissions carbone d’un bâtiment neuf.

Pour réduire cette empreinte carbone, un plan d’actions est élaboré avec les acteurs du projet. Plusieurs leviers peuvent y être mobilisés :

  • Choix de matériaux bas carbone.
  • Économie de matériaux en optimisant la conception et les procédés constructifs.
  • Économie de ressources énergétiques en phase chantier.
  • Réduction des déchets produits par le chantier.
  • Engagement dans une démarche d’économie circulaire (réemploi de produits de construction, des terres excavées sur site, etc.).
  • Valorisation des déchets.

3. Mise en oeuvre du plan d’actions en « phase Chantier »

La phase de chantier est importante dans la réalisation du Bilan Carbone®, car elle constitue une part significative du plan d’actions. Durant cette période, de nouveaux acteurs intègrent le projet et doivent être sensibilisés aux enjeux de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Plusieurs étapes sont nécessaires pour assurer la bonne mise en œuvre du plan d’actions et l’atteinte des objectifs fixés lors de la phase de conception.

Sensibilisation des acteurs

Tous les acteurs du projet doivent être sensibilisés aux enjeux climatiques et aux objectifs du Bilan Carbone®, y compris les entreprises de construction et les sous-traitants. Cela peut être fait par :

  • Des ateliers de formation.
  • La distribution de guides et de bonnes pratiques.
  • Des réunions régulières pour suivre les progrès et ajuster les stratégies.

Suivi et évaluation

Le suivi continu des données est important pour s’assurer que le plan d’actions est mis en œuvre efficacement. Les indicateurs de performance comprennent :

  • Les quantités de matériaux et leur provenance.
  • La consommation d’énergie et d’eau.
  • Le transport des matériaux et des personnes.
  • La gestion et le traitement des déchets.

Ces données sont régulièrement intégrées dans l’outil de calcul du Bilan Carbone® pour évaluer les performances et ajuster les stratégies en fonction des résultats obtenus.

Consolidation et retour d’expérience

À la fin du chantier, une consolidation des données permet d’identifier les écarts par rapport aux objectifs initiaux et de mettre en place des actions correctives si nécessaire. Une évaluation finale est réalisée pour :

  • Mesurer l’impact global des actions mises en œuvre.
  • Tirer des enseignements pour améliorer les futurs projets.

Comment réaliser le Bilan Carbone® de votre opération ?

Si vous souhaitez réaliser un Bilan Carbone® pour l’une de vos opérations, vous pouvez suivre une formation payante qui vous permettra de réaliser en interne le Bilan Carbone® de votre entreprise  ou faire appel à un prestataire spécialisé et habilité à faire votre Bilan Carbone® comme NEPSEN.

Avoir recours à une aide technique extérieure pour la réalisation de son Bilan Carbone® est un choix qui ne modifie pas les objectifs de l’exercice mais constitue une garantie supplémentaire de disposer d’une expertise sur la méthodologie requise et dans certains cas d’une maîtrise des spécificités relatives à la filière.

Le consultant qui accompagne l’organisation dans cette démarche n’a pas vocation à se substituer à elle pour l’identification et la mise en œuvre des actions du plan de réduction. Il favorise l’émergence de solutions spécifiques à l’organisation en alimentant la réflexion des acteurs internes grâce à sa connaissance des leviers d’action et de retours d’expériences positifs issus d’autres entreprises.

Besoin d'une évaluation précise de l'empreinte environnementale de votre chantier ?

Les consultants NEPSEN vous accompagnent dans la réalisation de votre Bilan Carbone®, de la préparation jusqu’à  l’évaluation des actions de réduction des émissions.