Chaufferie bois étude de faisabilité | Industrie | France
Par NEPSEN

A propos de l’étude de faisabilité chaufferie bois

T

Données Clés

Client :

Confidentiel

Mission :

Étude de faisabilité :

Remplacement d’une chaufferie gaz par une chaufferie bois pour la production de vapeur d’un site industriel (12T/h vapeur)

Bureau d’études :

NEPSEN Industrie

Budget travaux:

7 000 K€ H.T.

Durée réalisation:

6 mois

 

Chaufferie-bois-étude-de-faisabilité6

@ Crédit AdobeStock

Identité

Lieu du projet :

Confidentiel

Secteur d’activité :

Industrie agroalimentaire

 

 

Focus Projet

b

contexte

L’industriel subit une augmentation du coût du gaz importante et s’interroge sur la possibilité de substituer le gaz par du bois énergie pour produire sa vapeur.

En parallèle, le site industriel appartient à un groupe et a des objectifs significatifs de diminution de ses émissions carbone.

La mise en place d’une chaufferie bois permettait de répondre à ces 2 problématiques.

L’étude de faisabilité chaufferie bois a mis en évidence une très forte fluctuation des besoins de la production, peu compatible avec la faible vitesse de réaction d’une chaudière bois.

Chaufferie-bois-étude-de-faisabilité3

Déclenchement de la chaudière gaz liée à l’inertie de la chaudière bois, données sur 15 jours

Chaufferie-bois-étude-de-faisabilité1

Modélisation 3D de la chaufferie

Chaufferie-bois-étude-de-faisabilité2

Déclenchement de la chaudière gaz lié à l’inertie de la chaudière bois, 23/06/2021 – 4h-12h

Quelles solutions ?

NEPSEN Industrie a réalisé une campagne de mesures sur site.

À la suite de l’étude de faisabilité chaufferie bois,  des actions d’amélioration permettant de diminuer le besoin vapeur ont été proposées.

Pour s’assurer du bon fonctionnement, il était nécessaire de réaliser un outil de simulation du besoin vapeur et du fonctionnement des chaudières (bois et gaz).

Cet outil a permis de valider le dimensionnement des chaudières et des organes de régulation de la chaufferie pour pallier la problématique de fluctuation (volume de tampon vapeur, pression de production, vanne de détente et déverse).

Une étude macro-économique en coût global avec projection sur 20 ans a ensuite été réalisée. Cette dernière a permis de confirmer l’intérêt économique du projet.

Enfin, l’installation bois nécessitant la création d’un nouveau bâtiment, un plan 3D de l’installation pour dimensionner la chaufferie a été réalisé.

Z

quels résultats?

  • CO2 économisé : 11 000 To CO2/an
  • Pérennisation du prix de la majorité de l’approvisionnement en énergie (bois énergie)
Chaufferie-bois-étude-de-faisabilité4

Répartition des sources d’énergies avant intervention

Chaufferie-bois-étude-de-faisabilité5

Répartition des sources d’énergies après intervention

Quel financement ?

9

Biomasse Chaleur Industrie Agriculture et Tertiaire (BCIAT) :