Maîtrise d’œuvre

Réhabilitation BBC,
Résidence « Le Montelier », Vénissieux (69)

Accélérer la transition énergétique et écologique

un groupe engagé

A propos

T

Données Clés

Maîtrise d’Ouvrage:

  • SDC de la Résidence Le Montelier représenté par la Régie PAUTET

Maîtrise d’Oeuvre:

Durée réalisation: 
10/2018 à 12/2020

Budget travaux: 1,5 M€

Identité

Lieu du projet:

Vénissieux, 69, France

Type de bâtiment:

  • Copropriété
  • Logements collectifs

Périmètre:

  • 3 bâtiments
  • 80 lgts

Année de construction: 1963

 

Avant | Après Travaux

Focus Projet

b

contexte

La résidence « Le Montelier » à Vénissieux est composée de 3 bâtiments collectifs en R+4, datant de 1963. Cet ensemble immobilier comptabilise 80 logements accessibles depuis 8 cages d’escaliers.

Avant la rénovation énergétique et architeturale le site était  peu performant thermiquement, peu valorisé et présentait de nombreux signes de vieillissement et d’inconfort pour les occupants.

Les études d’avant-projet et de projet ont permis de définir un programme de travaux ambitieux en copropriété permettant de valoriser le patrimoine existant et d’atteindre le niveau de performance BBC Rénovation.

Objectifs principaux

  • Bonifier le confort et le cadre de vie des occupants
  • Rénover l’aspect architectural de la résidence

Objectifs principaux

  • Améliorer la performance énergétique et l’impact environnemental du site
  • Réduire des charges et sortir certains locataires et propriétaires d’une précarité énergétique

quels travaux?

  • Travaux énergétiques pour atteinte du niveau BBC Rénovation :
    • Isolation thermique par l’extérieur (R >= 3.7 m².K/W)
    • Remplacement des menuiseries extérieures non encore remplacées (Uw =1,3W/m².K)
    • Remplacement des persiennes PVC par des volets roulants isolés
    • Réfection à neuf des toitures terrasses avec amélioration de la performance thermique (R >= 5 m².K/W) et mise en place d’une installation photovoltaïque
    • Création d’une ventilation mécanique hygroréglable type B basse pression
    • Calorifugeage des canalisations de chauffage
    • Flocage des plafonds des caves
  • Dans les parties communes :
    • Mise en place d’un bow window sur toute la hauteur des cages d’escaliers
    • Remplacement des armoires électriques des parties communes
    • Remplacement de l’éclairage extérieur
    • Remplacement des interphones
    • Remplacement des éclairages des cages d’escaliers
    • Désembouage/Equilibrage du réseau secondaire de chauffage, traitement de l’eau et remplacement des vases d’expansion

quels travaux?

  • Dans les logements :
    • Etanchéité des balcons
    • Thermostats de régulation de chauffage
    • Mise en place de paraboles collectives

%

de Gains énergétiques

Mise en place de vannes motorisées pour la régulation des planchers chauffants : de la conception à la réception

L’émission de chaleur par planchers chauffants, très courante dans les années 60, pose le problème de la régulation des nappes. Les robinets existants de régulation de départs de planchers se trouvaient (comme souvent) dans les gaines techniques, n’étaient donc pas manipulables par les occupants. Suivant les réglages existants, chaque nappe pouvait donc uniquement faire passer un débit fixe, la régulation pouvant donc se faire uniquement via la courbe de chauffe en chaufferie.

Une régulation précise:

La solution a consisté à remplacer les robinets manuels existants par des vannes motorisées, commandées depuis un thermostat situé dans le logement. Ainsi, l’occupant peut indiquer la température de consigne qui correspond au niveau de confort qu’il souhaite. Ce système devient très intéressant à mettre en place dès lors que les déperditions par le bâti ont été réduites. Les logements ont alors des déperditions thermiques proches donc des besoins de chauffage proches. La régulation peut être très précise.

Un confort thermique et un budget maîtrisé:

Des centrales permettent, si on le souhaite, de commander les valeurs maximales de consigne. C’est ce qui a été décidé pour la copropriété du Montelier où, lorsque les travaux seront définitivement terminés, une valeur maximum de 21°C + ou 1°C sera appliquée pour tous les logements. Les gains énergétiques seront donc plus conséquents que si les occupants avaient le loisir de mettre une consigne à 25 ou 26°C, pénalisant ainsi les efforts consentis par les autres occupants. Cette solution, axée sur la sobriété énergétique, est viable dans la mesure où le bâti est bien isolé (évitant ainsi le phénomène de parois froides) et où le système de chauffage est performant, garantissant aux occupants un confort thermique avec une consigne de température raisonnable.

installation photovoltaïque sur l’ensemble des toitures terrasses

La réhabilitation BBC fait l’objet de la mise en place d’une installation photovoltaïque sur l’ensemble des toitures terrasses. Ainsi, avec une installation de 377 m2 répartie en 232 panneaux, la puissance crête s’élève à 73 kWc et la production annuelle à 80 000 kWhEF.

A propos de Sintec

I

Créée en 1985, Sintec propose un vaste panel de compétences en maîtrise de l’énergie, réalisant de nombreuses missions de réhabilitation tous corps d’état et prenant part à de nombreux Contrats de Performance Energétique…

 

9 + 5 =