Maîtrise d’œuvre

Réhabilitation logements sociaux collectifs,
Lyon (69)

Mettre en oeuvre la transition énergétique et écologique

un groupe engagé

A propos

T

Données Clés

Maîtrise d’Ouvrage:

ADOMA

Maître d’oeuvre:

Sintec groupe NEPSEN
Thermique, fluides, économie de la construction, TCE, désamiantage, structure

Partenaire(s):

JSA Architectes

Durée réalisation:
2019 | 2023

Budget travaux:
3,6 M€ H.T.

Identité

Lieu du projet:

Impasse Fernand Rey, Lyon, Auvergne-Rhône-Alpes, France

Type de bâtiment:

Logements sociaux collectifs

Périmètre:

3 bâtiments fusionnés en 1 seule résidence de 2000 m² abritant 67 logements | locaux de service |
bureaux ADOMA | 1 café-théâtre

Année de construction:

19ème siècle

Focus Projet 

b

contexte

En vue d’une vaste opération de réhabilitation, ADOMA a acquis 3 immeubles mitoyens en plein centre du 1er arrondissement à LYON dans le but de créer une unique résidence sociale. Cette résidence permettra de créer 66 logements sociaux, des locaux de service et des bureaux ADOMA, tout en conservant au RDC le café-théâtre actuel et un appartement existant.
Les 3 immeubles datent du 19ème siècle comme la grande majorité des bâtiments du quartier des pentes de la Croix-Rousse. Ce sont des bâtiments de caractère en pierres, présentant des façades en badigeon, des toitures traditionnelles, des menuiseries en bois, des jalousies à la lyonnaise et à l’intérieur de vieux planchers d’époque, du marin, des tomettes, des plafonds à la française, du lattis… On y retrouve ainsi nombre de matériaux typiques pour cette époque de construction.

Des contraintes réglementaires

Les difficultés classiques rencontrées pour ce type d’opération sont le respect des règles d’urbanisme local (site en ZPPAUP) et des prescriptions de l’ABF (escaliers en pierres dans les cours intérieures à conserver et à rénover, recherche de la composition d’origine des façades, conservation du dessin des menuiseries…) ainsi que la réalisation de travaux en site urbain dense.

Des containtes techniques

Sont venues s’ajouter pour cette opération les difficultés spécifiques suivantes : création d’une chaufferie gaz en sous-sol semi-enterré (caves voûtées au RDC, création d’une cheminée jusqu’au faîtage…), création d’un ascenseur avec ouverture d’une voûte en pierres, réalisation de reprises en sous-œuvre à chaque niveau pour ouvrir les deux bâtiments et n’en faire qu’un…

Une intégration à reussir

L’enjeu principal est donc de réussir à créer une résidence sociale ADOMA dans un contexte de centre-ville lyonnais caractéristique.
L’équipe de Maîtrise d’œuvre qui a réalisé la conception et qui assurera le suivi de chantier est composée de JSA Architectes et de SINTEC (BE fluides, Economiste, BE Structure).
Le chantier démarre cette année avec l’entreprise générale DELUERMOZ. La réception est prévue en 2023.

Quels travaux ?

  • Restructuration intérieure lourde
    • Désamiantage-déplombage
    • Démolition complète intérieure avec conservation uniquement des planchers et des murs
    • Réalisation de nouveaux cloisonnements, menuiseries intérieures
    • Réfection à neuf des fluides avec création d’une chaufferie gaz en sous-sol semi-enterré
    • Création de locaux de services et de bureaux ADOMA au niveau RDC et sous-sol
  • Création d’un ascenseur desservant les 6 étages avec réalisation des fondations au niveau du sous-sol voûté en pierres, reprise en sous-œuvre (RSO) de la voûte
  • Ouvertures avec RSO afin de « fusionner » 2 immeubles
  • Réfection des escaliers en pierres d’origines avec remplacement de quelques piliers et marches en pierres de taille, suivi des renforts
  • Réfection des soubassements en pierres et des façades en badigeon
  • Remplacement à neuf des menuiseries extérieures bois avec petits bois ; performances thermiques et acoustiques renforcées ; lambrequins ; jalousies à la lyonnaises type BSO aluminium
  • Réfection à neuf de l’ensemble des couvertures

Spécificités du  Projet

La réfection des immeubles anciens à Lyon exige une connaissance spécifique de ces bâtiments.

Des principes constructifs à connaître

Réaliser des travaux intérieurs nécessite quelques précautions pour diverses raisons : les cloisons d’origine souvent bâties en carreaux de terre cuite consolidées par des aisseliers en bois finissent par devenir « porteuses » des planchers bois d’époque. Un diagnostic avant travaux complété par des sondages est souvent nécessaire ;

Les planchers d’époque quant à eux sont très souvent constitués par un plancher bois support tenu par les solives visibles au niveau des plafonds (plafonds à la française) ou cachées par du lattis plâtre, puis on trouve une couche de marin sur laquelle sont disposés des tomettes ou du parquet en bois massif. Cependant au fil des années, des travaux ont pu être réalisés avec des matériaux plus modernes qui viennent surcharger les planchers. Là encore, des sondages avant travaux sont indispensables.

Une intégration architecturale à soigner

Les façades sont généralement constituées de murs en pierres recouverts d’un badigeon de chaux avec parfois des encadrements de menuiseries en pierres de taille ou en ciment prompt. Là encore, des sondages sont indispensables pour déterminer si la composition d’origine est maintenue et notamment vérifier que le badigeon n’ait pas été recouvert par un produit non perspirant comme un enduit ciment par exemple. En effet les murs en pierre sont perspirants (ils laissent passer la vapeur d’eau), et il doit en être de même pour l’enduit extérieur, afin d’éviter la rétention de la vapeur d’eau dans les murs et les problèmes de condensation qui s’en suivent. Les menuiseries sont obligatoirement en bois et le dessin d’origine doit être conservé (petits bois collés sur les vitrages, dimensions à respecter pour les dormants…).

Quant aux escaliers en pierres et autres éléments visibles depuis l’extérieur, il est indispensable que l’architecte de l’opération travaille bien en amont des travaux avec l’Architecte des Bâtiments de France du secteur (ABF) pour faire valider ses propositions.

Photographie, prise en extérieure, représentant l'isolation thermique extérieure des façades de la Résidence "le Granoly" au Pouzin en Ardéche. Rénovation de logements sociaux collectifs.
Moe-réhabilitation-lyon-4
Moe-réhabilitation-lyon-2

La réussite d’un projet sur un immeuble ancien nécessite l’intervention d’une équipe de maîtrise d’œuvre compétente dans le domaine pour notamment orienter le maître d’ouvrage dans ses choix (campagne de sondages, de diagnostics, dialogue étroit avec les ABF) afin de concevoir un projet en accord avec l’environnement architectural dans lequel il se trouve.

Réalisations à la Une