La transition énergétique sur la voie Royal

© PIERRE ANDRIEU / AFP – Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie

Le projet de loi contenant 64 articles, quels points clés retenir ?

Déjà, les objectifs :

  • Réduire de moitié la consommation finale d’énergie d’ici 2050, en somme le prolongement du plan Bâtiment Durable, grâce à la rénovation énergétique de 500 000 logements par an
  • Augmenter la part des énergies renouvelables à 32% d’ici 2030, dans un même temps ramener à 50% la part du nucléaire dans la production d’électricité, et enfin diminuer de 30% la consommation d’énergie fossile en 2030

Parlons du 1er  objectif : la rénovation de ces 500 000 logements par an va être facilitée grâce aux aides allouées aux particuliers dans leurs démarches de rénovation énergétique :

  • 70 000 éco-prêts à taux zéro de plus par an accordés aux particuliers
  • Un crédit d’impôt de 30% plafonné à 8 000€ par personne, 16 000 € par couple pour tous travaux entrepris entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2015

Ce sont près de 10 milliards d’euros qui seront investis par le gouvernement pour accompagner ces nouvelles mesures.

Présentation du Nouveau Modèle Énergétique français :

Si, sur le papier, ces mesures sont de bon augure à la fois pour les particuliers et les professionnels de la rénovation énergétique, on ne peut s’empêcher d’attendre les premiers effets positifs pour afficher un réel optimisme.

En effet, les banques ont jusqu’à ce jour paru très réticentes à allouer ces éco-prêts aux particuliers, comme peuvent en témoigner de nombreux copropriétaires. L’implication marquée du gouvernement et ces mesures suffiront-elles à faciliter l’accès à ces prêts ? On le saura mieux d’ici quelques mois…

Les architectes se montrent très sceptiques, la maîtrise d’oeuvre n’apparaissant pas dans les nouveaux textes.

Malgré l’objectif de 400 000 rénovations énergétiques par an édicté par le Grenelle, on a du mal à dépasser les 100 000… Et encore, en comptant très large… Les réhabilitations réellement ambitieuses chez les propriétaires particuliers sont en réalité très peu nombreuses.

Le mouvement mis en place sera-t-il suffisant pour créer une émulation en faveur de la rénovation énergétique ?

En attendant, on peut toujours se tenir au courant des étapes du projet de loi : il sera débattu à l’Assemblée en septembre – octobre.

Affaire à suivre donc..

Découvrez la plate-forme participative du gouvernement en terme de transition énergétique !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Les commentaires sont fermés